Aller au contenu principal

GAAPE, pour assurer le meilleur accompagnement des enseignants

Groupe d’accueil, d’accompagnement et de partage entre enseignants, le GAAPE a été créé pour favoriser le bien-être des enseignants, le développement professionnel et la collaboration du corps professoral, à leur entrée dans la carrière d’abord, avant d’être étendu sur le plus long terme. Rien ne vaut un enseignant averti, bien accueilli au sein de son équipe et informé du fonctionnement de son l’école. Un vrai plus intégré à la Formation professionnelle continue des membres des personnels.

 

Comment le GAAPE a-t-il vu le jour et pour quel public ?

Le GAAPE est né il y a vingt ans à l’Athénée royal Gatti de Gamond, à l’initiative de Françoise Meurant. L’objectif initial était de soutenir les professeurs entrant dans cette école et de les accompagner afin qu’ils s’y sentent bien. Après l’obtention du premier prix pour l’innovation pédagogique de la Fondation Reine Paola en 2010, le projet s’est développé à WBE en intégrant les dispositifs d’aide aux chefs d’établissement, puis en participant à la mise en œuvre dans les CO de la thématique « Accueil et accompagnement des nouveaux enseignants ». Idéalement, c’est toute l’équipe pédagogique qui devrait se sentir concernée par le GAAPE. Les nouveaux ont besoin d’anciens, solidaires, qui vont les aider à acquérir la culture d’école et partager leurs expériences de terrain. Les professeurs chevronnés, quant à eux, bénéficient d’un regard neuf sur leurs pratiques. Tous en ressortent plus motivés et plus enclins à la collaboration.

Concrètement, qui en fait la demande et de quelle manière intervient-il ?

Les directions qui souhaitent installer un GAAPE dans leur établissement nous contactent directement. Nous analysons la demande et fixons ensemble les objectifs et les dates de  formation. Les formations sont multimodales et adaptées aux spécificités de chaque établissement. Chaque année, des intervisions réunissant les « gaapeurs » de différentes écoles sont organisées afin de créer de véritables communautés d’apprentissage professionnelles.

Quels effets le GAAPE permet-il sur le terrain ?

Aujourd’hui, 51 écoles ont été formées à la méthodologie du GAAPE, ce qui équivaut à 40,8 % des écoles secondaires de notre pouvoir organisateur. Ce sont au total 233 enseignants qui accompagnent leurs collègues avec bienveillance, tout en favorisant leur autonomie. Même si les GAAPE ne permettent pas de résoudre toutes les difficultés inhérentes à  l’enseignement, ils contribuent à mettre les individus dans une posture réflexive et de recherche de solutions. Nous constatons aussi une  participation dynamique des professeurs à la vie de leur école. Ce dispositif réduit leur isolement ainsi que leur abandon en début de carrière.

Quels sont les membres de l’équipe du GAAPE ?

Françoise Meurant est la fondatrice et superviseuse du dispositif. Lamia Yekhelef et Marine Manouvrier sont responsables de sa mise en œuvre et formatrices. Elles sont par ailleurs chargées de la formation des professeurs novices à WBE intitulée « Parcours du Débutant - Mes premiers pas à WBE ». Pour être en phase avec la réalité de terrain, Lamia et Marine restent professeurs à quart temps, la première en français à l’Athénée royal Gatti de Gamond, la seconde, en philosophie et citoyenneté à l’Athénée royal de Ganshoren.

 

Des questions ?  www.wbe.be/soutien/

Nous restons à votre disposition : gaape(at)cfwb.be

Contact : lamia.yekhelef(at)cfwb.be - marine.manouvrier(at)cfwb.be